ROUTENS TEAM 2012

vendredi 20 juillet 2012

Championnat de France à Rochechouart

Le dimanche 15 Juillet 2012, j'ai pris part au championnat de France Ufolep à Rochechouart en haute Vienne. Le circuit ne paraissait pas trop compliqué sur le papier hormis la bosse d'arrivée qui semblait un peu difficile. Mais sur le terrain tout était différent. Tout d'abord du vent et même de la pluie mais surtout la bosse d'arrivée faisait environ 800-900m dont environ 600m à 17%. Les deux autres côtes faisaient respectivement 1km100 et 900m à 5 et 7%. Rien de bien difficile mais placé après un virage à 90° et un flip flap, les relances étaient terribles.

Pour être sincère lorsque j'ai vu la bosse la veille, je n'étais vraiment pas confiant. Je ne passe bien ce genre de côte, trop pentue et trop longue. De plus, je n'étais pas serein à cause de mon genou. Lundi je ne pouvais plus marcher tant la douleur rotulienne était insupportable. J'ai pu rouler tranquillement mercredi et jeudi. En fin de semaine, je n'avais absolument plus mal, mais est-ce que la douleur n'allait pas se réveiller?

Le départ se fait vers 14h10 en raison d'un coureur qui a cassé sa pédale juste avant le départ. Je suis en 6ème ligne environ, dossard 50. 150 coureurs sont au départ avec notamment le tenant du titre. Dés le début ça frotte terriblement mais en jouant des coudes je parviens à remonter en tête de peloton au bout de 2-3 km. Arrivé à hauteur de Julien, je lui dis que ça va aller au tas. Et 5kms plus loin cela arriva, un rétrécissement et ça tombe devant et à côté de moi. 2 coureurs me percute sur le côté mais je parviens à éviter la chute in extremis. Je fais le forcing pour rentrer sur le peloton. Au pied de la première bosse je fais la jonction mais j'y ai déjà laissé beaucoup de jus. La deuxième bosse se passe bien. Arrive alors la terrible côte d'arrivée et le moins que l'on puisse dire c'est que ça monte très vite. Je bascule en dernière position d'un peloton de 70-80 unités. Je me repositionne en milieu de paquet mais à l'entame de la bosse numéro 1 je me fais déborder de toute part. J'essaie de reboucher les quelques trous laissés par quelques coureurs mais je finis par exploser sur le sommet. Je vais ainsi faire 4-5 kms avec le peloton 100m devant. Et là ma douleur au genou se réveille dans la bosse 2. J'ai du mal à plier la jambe gauche. Tant pis je continue de forcer et me dis que ça va passer. A l'entame de la bosse finale, je rattrape des coureurs lâchés.



Moi au départ!

Julien concentré.

Le départ du championnat, Julien Dossard 3 et moi dossard 50.

Au fil des tours, se forme un deuxième peloton où je retrouve Florent Ligney. Nous serons environ 50 coureurs a roulé derrière le peloton de tête. Enfin, nous sommes seulement 10 coureurs a faire l'effort. Certes devant ils étaient loin mais tout le monde aurait pu faire l'effort. Enfin bref c'est le vélo!

Je vais ainsi faire 70 kms avec le genou bloqué par la douleur. Ce championnat devient un vrai clavaire. Je pense même à abandonner à 2 tours de la fin. Mais je me dis qu'un championnat national se respecte et je décide de continuer d'autant plus que malgré la douleur je me sens de mieux en mieux dans la bosse d'arrivée. Arrive alors le dernier tour au cours duquel un coureur attaque pour aller chercher une 50ème place. Ce coureur a passé toute la course à vociférer tel un cochon n'ayant plus mangé pendant des semaines. Je pense qu'il a dû bouffer beaucoup d'énergie à brasser du vent comme il l'a fait! Bref le genre de mec insupportable! 
Ca accélère dans la bosse 2, nous sortons à environ 20 coureurs. Dans la bosse final, je rattrape Julien qui aura fait 5 tours avec les meilleurs et qui paye malheureusement cash l'ensemble de ces efforts. 10-15 coureurs se jouent la gagne devant un peloton de 20-25 coureurs. J'arrive dans le groupe derrière où je produis mon effort assez tôt dans la bosse. Je fais le trous à hauteur de Julien et me retrouve en 5ème place de mon groupe. Et à 200m de la ligne je me fais déborder par pas mal de personnes dont la plupart n'ont pas mis le nez à la fenêtre de toute la course, comme d'habitude.

Le premier tour!

Julien a tout passé assis en mode Wiggo!






Je finis ainsi à la 65ème place (j'arrivais pour la 55ème), 2 places devant Julien qui aura craqué sur les deux derniers tours! Il n'a pas été récompensé de ces efforts car il méritait bien mieux que cette place. Après la course, je suis incapable de marcher, le genou est trop douloureux.
J'ai notamment passé des examens mardi dernier qui ont révélé une inflammation et un saignement du cartilage rotulien. 3 semaines de repos forcé! Apparemment, cette inflammation est apparue bien avant l'étape du tour et s'est amplifiée suite à cette épreuve ce qui peut expliquer mes douleurs dans La Toussuire et le Mollard.

Le bilan est très moyen dans l'ensemble. Je suis complètement passé à côté de mon mois de juillet et ce à cause de cette blessure s'expliquant par du surentrainement mais aussi par un manque de fraicheur certain, l'échec est mon maitre parait-il. Je suis passé à côté de mon Etape Du Tour et du championnat! Sur un parcours similaire à celui de l'an passé j'aurai pu faire largement mieux mais sur celui de cette année je suis à ma place. 

Place au repos maintenant! Je vais me concentrer UNIQUEMENT sur les chronos de fin de saison dorénavant. 
Je tiens à féliciter les organisateurs pour ce championnat! Mais aussi Samuel Pinjon, CC Gillonay, pour son titre de champion de France cadet! Bravo! Mais aussi Jerôme Giraud de Villard Bonot pour son podium en 30/39ans amplement mérité suite à son excellente saison! Il court tous les WE avec nous et nous met à l'amende à chaque fois. Je remercie toutes les personnes qui nous auront encouragé Julien et moi!


2 commentaires:

  1. Certes tu espérais mieux sur ces 2 courses, mais tes résultats ne sont pas à jeter pour autant !

    580ème sur l'EDT c'est bien surtout quand on est diminué par une blessure, et qu'on craque dans la dernière montée. 65ème d'un championnat assez aléatoire (il suffit de se faire gêner par une chute, et bye bye le 1er peloton), et là encore en étant gêné par ton genou, c'est sur que c'est décevant mais ça reste correct.

    Ca te fais toujours de l'expérience, et l'an prochain tu tentera d'être en forme plus tôt que l'objectif ... maintenir la forme coute moins d'énergie que l'acquérir et ça permet de recharger les batteries.

    Bon courage pour les chronos, tu as 2 mois pour préparer les France ... je t'y souhaite le meilleur.

    RépondreSupprimer
  2. Bon, dur dur si j'ai bien compris. Soigne bien ton genou si tu ne veux pas te retrouver handicapé pour la fin de saison. Une blessure de ce genre n'est jamais à prendre à la légère !
    Bon rétablissement et bonnes vacances !

    RépondreSupprimer