ROUTENS TEAM 2012

lundi 15 octobre 2012

5ème Gentleman des amis de Brigitte et Maxime Bouet

Ce dimanche 14 octobre marquait ma fin de saison. J'avais décidé de participer à la Gentleman des amis de Brigitte et Maxime Bouet. J'ai alors contacté Maxime Bouet via les réseaux sociaux afin de lui demander si'l serait possible de courir ensemble. Ce dernier accepte ma proposition sans aucun problème. J'avais prévu de refaire le parcours une deuxième fois avec Franck Pelissier de TVS.

Je prends alors la direction d'Artemare dimanche matin un peu stressé. J'ai envie de bien faire tout en me faisant plaisir, courir avec un professionnel est une réelle opportunité surtout quand il s'agit de Maxime Bouet en personne, auteur d'une très belle saison avec notamment une 20ème place sur la dernière Vuelta et surtout une excellente prestation lors du dernier mondial à Valkenburg.

De nombreux professionnels ont fait le déplacement pour ce gentleman:

Brice Feillu de l'équipe Saur Sojasun

Jérémy Bescond néo professionnel chez Cofidis et Thierry Hupond de chez Argos

Thomas Rostollan, néo professionnel à la Pomme Marseille pour 2013

Pierre-Luc Périchon vient de signer avec l'équipe Bretagne Seché pour la saison 2013


Je récupère ainsi mon dossard, le numéro 1, et fais ainsi connaissance avec Maxime à qui je demande quelques conseils concernant la bosse du parcours et le matériel à adopter. Nous serons les premiers à nous élancer. Après un échauffement au cours duquel j'ai reconnu le parcours, je pars rejoindre Maxime pour faire quelques tours de roues avec lui. Le parcours n'est pas hyper difficile, 10,8 km (au compteur) au programme (ce qui sera bien suffisant) avec une belle bosse de 2 km environ d'entrée de jeu, s'ensuit une descente rapide puis environ 6 km de plat jusqu'à l'arrivée. Quelques minutes avant le départ Maxime me dit qu'il veut remporter la gentleman et pense que nous sommes capables de le faire ensemble. Cette victoire lui tient à coeur, ce qui fait monter un peu plus la pression et le stress. Il me dit alors de faire le tempo jusqu'au pied de la bosse, il passera devant dans la bosse pour faire un tempo régulier, nous récupérerons dans la descente, et après sur le plat ce sera à fond. Je lui dis que j'essaierai de passer à plusieurs reprises devant espérant participer au maximum. Il me dit de rester sagement dans la roue et de passer si le rythme baisse.

Quelques tours de roue avec Pierre-Luc Perichon 


J'écoute les derniers conseils de Maxime lors de l'échauffement





13h30, le compte à rebours commence et c'est parti pour ce CLM à 2! Maxime prend les devants jusqu'au premier virage. Puis au moment où je vais prendre le relais une voiture tourne subitement à gauche et s'arrête à notre hauteur, je freine brusquement et évitons de très grande justesse la voiture. Je reviens alors dans la roue de mon coéquipier du jour tant bien que mal, il me demande si ça va je lui réponds que oui, mais nous sommes déjà dans la bosse. Maxime attaque à un rythme un peu trop soutenu pour moi, il lève un peu le pied ce qui me permet de prendre sa roue. Le rythme est bon dans l'ensemble, arrive alors le replat dans lequel il me dit de récupérer. Puis nous accélérons sur les 500 derniers mètres, nous sommes à plus de 27 km/h, je commence à coincer un peu et Maxime m'encourage. Nous basculons dans la descente au cours de laquelle je récupère, les trajectoires sont parfaites, ça vire vite et efficacement. Nous abordons la première partie de plat, 51 km/h au compteur! Maxime ne baisse pas de rythme, je reste dans la roue! Le tour du rond point me permet de récupérer! La partie du retour s'avale à plus de 50 au compteur avec des pointes à 54 km/h, 2 ou 3 fois je prends 2-3 m, je gueule de suite afin d'éviter de perdre trop de temps. Maxime lève le pied, je me remets dans la roue et ça repart à fond. Il ne cesse de m'encourager me disant que c'est la gagne qui se joue. En haut du pont de la voie ferrée je décide de passer devant, mais ce sera éphémère! Maxime roule 2 km/h trop vite pour que je puisse être efficace dans mes relais. Le dernier kilomètre s'avale à vitesse V, je passe devant aux 500m et jette mes dernières forces sur la ligne. Je souffle un bon coup après la ligne, les jambes brûlent mais c'était vraiment super!
Quel plaisir, Maxime a l'air satisfait de notre temps bien que je n'ai pu passer deux fois devant durant un laps de temps assez faible. Mais c'était difficile de prendre les relais sans baisser de rythme. J'aurai pu mais nous aurions perdu automatiquement 2 km/h. Nous avons réalisé un temps de 15min30sec soit environ 41,8 km/h de moyenne. Après avoir discuté 5 minutes, Maxime s'en va refaire le circuit avec d'autres personnes.

Quelques secondes avant le départ

Et c'est parti!



La ligne d'arrivée


Petit debriefing


Pendant ce temps je m'en vais rejoindre Franck mon deuxième coéquipiers du jour qui m'avoue être dans un état un peu fébrile aujourd'hui! Ca tombe bien je suis un peu (beaucoup) émoussé par mon effort précédent. Nous allons nous échauffer tous les deux pendant une bonne dizaine de kilomètres pendant lesquels je décide de tourner les jambes. Sur la ligne de départ, j'apprends que nous avons le meilleur temps provisoire Maxime et moi.

Arrive alors notre départ, 14h32, le ciel est de plus en plus menaçant. Je propose à Franck de rouler jusqu'au pied de la bosse. Il fera alors le tempo dans celle-ci, je lui dis de ne pas trop rouler fort au risque de payer nos efforts sur la fin. Dés les premiers gros pourcentages je marque le pas. Franck roule fort et grimpe à toute vitesse, je lui dis de ralentir! Nous basculons et je décide de prendre les devants dans la descente étant donnée que je la connais. En bas nous tournons bien et gardons une vitesse intéressante, toujours au dessus de 45 km/h. Les relais sont fluides, ça tourne bien. A partir du pont je décide d'accélérer l'allure, Franck reste dans ma roue, il semble avoir un petit coup de moins bien. Je donne ce qu'il me reste dans les jambes, nous franchissons la ligne! 
Le temps n'est pas trop mal, 16min30sec soit environ 39,5 km/h de moyenne. J'ai un peu de regrets concernant mes 2 premiers kilomètres où j'étais vraiment dans le dur, j'ai surement payé un peu mes efforts d'avant. Mais peut être que nous aurions été moins performants sur le retour si nous avions fait la montée à l'allure de Franck.

Et c'est parti encore pour un tour!


Les derniers mètres de la saison!




Le bilan est positif, nous terminons ainsi 12ème au scratch et 4ème de la Catégorie C, dommage pour le podium. 
La bonne surprise du jour est que nous remportons le scratch Maxime et moi et la catégorie B. Je suis vraiment content de ce résultat, ce classement lui tenait à coeur. J'ai tenu bon afin de rendre possible cette victoire. Je suis certes un peu frustré de ne pas avoir pu passer davantage devant et avoir contribué un peu plus à cette victoire mais je suis quand même satisfait de mon CLM. Maxime était content aussi sur le podium alors tout va bien. Ces conseils et encouragements tout au long du chrono étaient top pour la motivation mais aussi pour ma propre expérience.

Petite photo avec Brice Feillu et ma chérie, nous le suivons depuis ses débuts

Maxime et moi

Les 3 premières équipes du scratch avec en deuxième position Thomas Rostollan et Julien Quinson, et en 3ème position Pierre-Luc Périchon et Cédric Picolet


Je tiens à remercier bien évidemment Franck pour la constitution de ce binôme. Je remercie Maxime pour sa gentillesse, sa disponibilité et surtout d'avoir accepté de courir avec moi! C'était vraiment une super journée. L'organisation est vraiment au top, le parcours ultra sécurisé, l'ambiance excellente! En clair, cette organisation vaut vraiment le détour! Félicitation à l'ensemble des personnes pour cette journée, et encore félicitation à Maxime Bouet pour sa super saison!

Encore merci à Maxime Bouet pour sa générosité et sa disponibilité



1 commentaire:

  1. Bravo Alexis !
    Il paraît que Maxime n'a jamais eu aussi mal de toute sa vie sur un vélo !

    RépondreSupprimer