ROUTENS TEAM 2012

lundi 1 octobre 2012

National CLM de Saint Vulbas

Ce Week end du 29 et 30 septembre 2012 avait lieu le national CLM de Saint Vulbas dans l'Ain. C'était mon objectif de fin de saison, l'un de mes gros objectifs de la saison, ce à quoi je pensais depuis près d'un an suite à mon podium lors du Championnat Rhône Alpes de Contre la montre en 2011. 
Cet objectif était ancré dans ma tête depuis très longtemps et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il m'aura fallu de la volonté pour y être compétitif suite à ma blessure au genou.

J'ai passé ces 3-4 dernières semaines à rouler quasiment tous les jours, j'ai bien évidemment aménagé des temps de récupération. Suite à ma reprise de la compétition fin août, je n'ai pas arrêté, je me suis préparé sérieusement, retrouvé un poids de forme, bref j'étais venu pour bien marcher. L'objectif était le TOP 15 en individuel et le TOP 5 par équipe.

Au programme le CLM individuel le samedi et le CLM par équipe de 4 le dimanche. Un gros Week end en perspective. Je connaissais le parcours dans les moindres détails. Rien de bien compliqué, c'était plat mais pas moins exigeant! Un parcours pour amateur du 53-54 dents. Seul un paramètre pouvait rendre ce CLM très difficile: la météo. Lors de mon arrivée sur place aux alentours de 9h, la pluie a déjà cessé de tomber. Pas de vent! En clair des conditions quasi optimales mis à part la route encore mouillée. Mais celle-ci va rapidement sécher sous l'effet du...vent qui se lève aux alentours de 13h.
Du grand Mendez pour l'organisation by Julien!

Julien et moi à l'échauffement!

Après mon échauffement aux côtés de Julien qui avait préparé lui aussi son affaire, je prends la direction de la rampe de lancement très concentré! Ma fin de saison va se jouer sur ces 21,5 kms. Le vent souffle de plus en plus, je comprends qu'il va falloir en garder sous la pédale sur la longue ligne droite de la Centrale du Bugey! Je parviens à rouler à plus de 44-45km/h sans forcer, je maintiens un rythme constant. Cependant, je suis perturbé! Ma ceinture cardiaque ne fonctionne pas, elle m'indique 60 bpm. Je ne sais absolument pas où j'en suis. Je sais que je peux tenir environ 35min à près de 180 pulsations/min et là je ne peux pas savoir où j'en suis. Dans la voiture suiveuse ma chérie ainsi que Franck Pelissier, du club de TVS, m'encourage! Après avoir tourner à droite au bout d'environ 9km je me retrouve face au vent pour les 12 derniers kilomètres. Un vent qui souffle généreusement, tout du moins suffisamment pour faire dégringoler ma vitesse. Je me retrouve alors à 37-39 km/h et parviens à maintenir cette vitesse. Je décide de boire une première fois. Et erreur stupide j'ai décidé la veille de changer mon bidon et porte bidon et ainsi opter pour un modèle profilé. Ce que je n'avais jamais utilisé auparavant! Bilan: une perte de temps estimé à 2-3 secondes pour le saisir et idem pour le remettre. Je vais faire cette erreur une deuxième fois après avoir avaler un gel coup de fouet. J'ai dû lâcher dans l'affaire une bonne douzaine de secondes stupidement! Je n'ai pourtant que très peu l'habitude de modifier ce type de paramètre la semaine avant une compétition! 
A 4-5kms de l'arrivée je commence à m'effondrer. Effectivement, lorsque je regarde mon compteur je suis en lice pour passer sous la barre des 31 minutes, je décide alors d'accélérer le rythme à 4km comme toujours sauf que j'en suis pour la première fois incapable. Je n'arrive pas à accélérer, les jambes ne répondent plus. Je fais l'effort à 2-3 kms mais l'efficacité est loin d'être présente! Généralement je parviens à rouler à plus de 45 km/h sur ces derniers kilomètres même avec le vent de face mais là impossible de passer au dessus des 43 à l'heure.

Et c'est parti pour 21,5kms! La position est bonne.

Saint vulbas et ses grandes lignes droites.


Je termine le clm en un peu plus de 31min35sec soit environ 41,376 km/h de moyenne. Je suis bien au delà de l'objectif que je m'étais fixé. Cependant, je reste persuadé que jusqu'à 4-5kms j'étais dans les temps pour franchir la barre des 31min. Impression confirmé par Franck qui disait dans la voiture que j'étais parti pour faire un bon temps. J'ai tout simplement explosé dans les derniers kilomètres. Les 2 longues lignes droites vent de face auront eu raison de moi. 
Je termine ainsi 24ème à exactement 13 secondes de Julien qui termine en 20ème place. Je suis à un peu plus de 40 secondes du TOP 15 et 1min10s du TOP 10. Je suis un peu déçu de ne pas être entré dans le TOP 15-20 mais j'ai donné le maximum. Ce résultat reste quand même une bonne performance dans l'ensemble. Il n'y a pas un gros écart entre un coureur en 12-13ème place et moi. Au delà c'est un autre niveau! Niveau qui n'est pas le mien pour le moment!

Debriefing avec le DS du jour! Franck Pelissier de TVS! Merci à lui de m'avoir encouragé tout le long du parcours. 


Julien réalise un CLM intéressant dans l'ensemble bien qu'il n'avait pas de très bonnes sensations. Des sensations assez proches des miennes, difficulté à emmener le bon braquet! Sensation d'avoir été à un niveau de performance nettement supérieur il y a 15 jours lors du Régional FFC. En tout cas il intègre le TOP 20 de ce national ce qui est un beau résultat!

Retour de Julien au QG après son CLM.

David termine lui en 35min50sec et Antoine en 30min10sec en se classant 20ème de sa catégorie. Ces deux derniers constituent le reste de l'équipe formée de Julien et moi en vue du CLM par équipe du dimanche. Après un entrainement le dimanche précédent sur nos routes iséroises, nous étions relativement confiant. Nous savions que si nous faisions un gros chrono le TOP 5 était accessible. 
Après un échauffement sérieux bien qu'un peu court, nous prenons la direction du départ au sec. La route est mouillée mais il ne pleut pas. Le mot d'ordre est prudence dans les virages. Nous avions prévu de faire des relais de 20 secondes Julien, David et moi, et un peu plus long pour Antoine, environ 35sec.
Au moment du départ la pluie s'abat de nouveau sur le national. Il pleut énormément. Nous partons sur un bon rythme, l'objectif étant de réaliser un bon premier tour et d'accélérer dans le deuxième.
Antoine nous permet de maintenir des vitesses intéressantes. Environ 47 km/h sur la première partie et environ 43-44km/h sur la seconde partie. Personnellement, je n'éprouve aucune difficulté à rouler à cette allure. Cependant, après avoir visionné la vidéo, j'ai fais des relais plus long, environ 30 secondes, ce que je vais payer sur la fin du chrono.

Nous terminons le premier tour en un peu moins de 30minutes, données Garmin, le compteur ayant été lancé en avance. Lors du deuxième tour nous parvenons à accélérer sur la fin. Julien craquera à quelques 300m de l'arrivée. Nous bouclons le deuxième tours en environ 29min50 (compteur ayant été arrêté après la ligne). Cependant, nous sommes crédités d'un temps de 1h00min57s. Ce qui est nettement supérieur à nos estimations (environ 50 secondes de trop). D'autant plus que tout le long du circuit nous sommes rarement descendus en dessous des 43 km/h (outre les virages et la petite bosse). Ce qui nous fait 43km/h de moyenne. Nous sommes alors classés 11ème sur 12 équipes engagées. Résultat très mauvais malgré l'implication de chacun. Pourtant nous avions l'impression de rouler vite, d'être efficace dans nos relais, personnellement j'étais mieux que la veille, j'avais l'impression d'être assez costaud dans mes relais. Je maintenais constante la vitesse. 

L'échauffement de l'équipe!

Prêt pour le départ!

Après visionnage des vidéos prises par la voiture suiveuse, je me suis rendu compte que notre "zéro prise de risque dans les virages" a été trop respecté! En effet, nous avons pris tous les virages à tout juste 20km/h, les relances en sortie de virages étaient tout bonnement catastrophiques. J'estime notre perte de temps à environ 5 secondes par virage! Soit 16 virages sur le parcours ça commence à faire beaucoup! Il y avait la place pour virer 3-4 km/h plus vite sans prendre davantage de risque. On aurait gagné une bonne minute si ce n'est plus! De plus je pense qu'il aurait été intéressant que l'un des 4 coureurs se sacrifie à 5-6 km de l'arrivée de manière à lancer les 3 autres! 
De toute manière ce n'est pas en ayant fait un seul entrainement à 4 que l'on peut prétendre battre des équipes ayant préparé ce national plus sérieusement.

Et c'est parti pour 43,5 kms de CLM.


Dans les parties roulantes et rectilignes, nous étions bien en ligne et efficaces!

Les prises de relais étaient fluides dans l'ensemble.




Dans l'ensemble, je suis satisfait de mon CLM individuel malgré mon effondrement physique sur la fin du chrono. J'ai développé un peu plus de 300W (données Strava). Sans mon erreur concernant le bidon j'aurais pu titiller mon ami Julien. Mais je suis à ma place malgré tout. Concernant le CLM par équipe c'est une terrible désillusion! Très sincèrement je nous ai vu trop beaux trop forts! Et nous n'étions tout simplement pas au niveau! Difficile retour à la réalité! Il fallait rouler à plus de 45km/h pour espérer faire quelque chose d'intéressant! Le niveau était tout simplement au dessus de nous! 

Je regrette cependant que les vélos n'aient pas été contrôlés avant le départ quand on sait le nombre de personnes qui sont parties avec des vélos pas aux normes. Déception d'autant plus importante quand nous savons que Julien et moi avons passé de nombreux mois à bricoler et dépenser de l'argent pour respecter le règlement en vigueur! Cette mise aux normes m'a coûté surtout une perte de temps par rapport aux chronos précédents de début de saison! Julien aussi se retrouve avec une efficacité moindre!
Enfin je trouve qu'il n'est pas normal que sur un National il n'y ait eu aucun contrôle Anti Dopage (je n'accuse personne et n'émet aucunes suspicions). 

Je tiens à féliciter l'ensemble de l'équipe TVS déployée au cours de championnat! Des personnes humbles et qui marchent ça ne court pas les rues! C'est toujours un plaisir de partager des moments avec eux! Bravo à Pierre Ledac pour sa 4ème place! Manuel Sellier intègre le TOP 10 en 30/39 ans, ce qui est une super perf! 

Ma campagne sur les différents championnats nationaux de cette saison est globalement mauvaise! 64ème de la course en ligne à cause d'un genou récalcitrant. 24ème du CLM individuel et 11ème par équipe avec une préparation contrariée par un genou...finalement blessé.

Vivement la fin de saison! Histoire de passer à autre chose, de changer d'horizon et notamment de fédération et de continuer à progresser et d'apprendre de mes nombreuses erreurs.

Je participerai au CLM de Paladru, organisé par mes amis de TVS, où j'espère ne pas trop perdre de temps sur mon temps référence de l'an passé. Ensuite je participerai à 2 gentlemen avec tout d'abord mon meilleur ami Julien. Et ensuite, avec Franck Pelissier qui m'a fait le plaisir de former une équipe pour la Gentleman de Maxime Bouet où j'aurai aussi l'honneur de lancer le bal avec...Maxime Bouet en personne.

9 commentaires:

  1. Bonjour,
    Il est vrai que le temps n'était pas top.
    J'ai fait mes 2 courses sous la pluie sur des routes très glissantes. Heureusement que le circuit n'était pas dangereux.
    J'ai mesuré la difficulté de ce genre d'effort. Même plat un CLM reste un exercice difficile.
    J'ai été très heureux de faire ta connaissance et je te remercie ainsi qu'à Julien d'être venus me voir par 2 fois. Dommage que nous n'avons pas pu discuté plus longuement,j'avais tellement de choses à penser en même temps. J'espère que l'on pourra se voir encore c'est tellement magique ce genre de courses.
    Tu es bien sur le bienvenu en Somme, il y a de jolies filles qui font du vélo ( clin d'oeil à un petit commentaire).Pour l'anecdote, mon vélo est vice champion de France CLM par équipes moins de 40, car celui qui s'est fait voler son vélo avait la même taille. Pierre Lugat a donc roule avec un 50/11 c'est incroyable.
    A bientôt
    Guy

    RépondreSupprimer
  2. Concernant le petit commentaire, il est à mettre à l'actif de mon coéquipier ;)

    RépondreSupprimer
  3. Beau récit. J'imagine ta frustration en individuel, et encore plus sur le collectif ou tu avais visiblement placé la barre très haut. La pluie a accentué le fossé entre ceux qui ont roulé ensemble et ceux qui n'ont pas roulé ensemble : ils avaient moins confiance les uns dans les autres pour passer les virages, et les relances se paient encore plus cher ...

    Concernant le gel sur le chrono individuel, je suis assez surpris : pour 30 minutes personnellement je ne prend rien en cours de route. J'en prend un avant le départ et c'est tout. J'ai toujours pensé que ça me faisait perdre plus de temps que ça ne m'en faisait gagner. Ou le stocke-tu ? Sur la cuisse ou dans une poche arrière ? (ou autre) ? Tu as l'habitude d'en prendre ou tu en as pris un car tu te sentais moins bien ?

    RépondreSupprimer
  4. D'accord avec Florent : pour un effort de 30 minutes, il n'est pas nécessaire de se ravitailler. Chaque mouvement parasite se paye en secondes...
    Pour le reste, tu t'es bien battu et c'était beau à voir... Je suis en train de mettre une touche finale à la vidéo !

    RépondreSupprimer
  5. Bien résumer !
    Merci Alexis.

    La catégorie des 17-39 était La + relevée, donc il ne faut pas focaliser sur le classement.

    Notre effort est tout à fait satisfaisant, même s'il est perfectible. Et c'est bien là, ce que je trouve motivant dans cet effort si particulier du clm.
    Intrinsèquement je suis intiment convaincu que nous pouvons aller plus vite, sans forcément plus d'effort, juste en réglant quelques aspects techniques.

    Il y a du potentiel c'est certain !
    Et j'espère qu'on aura l'occasion de refaire un clm par équipe très bientôt.

    LAstronaute,
    (celui qui oublie deux fois ses roues dans le We
    Merci à Ju au passage)

    RépondreSupprimer
  6. @Florent: J'avais tester l'absorption du gel lors des deux précédents CLM! J'avais l'impression de ne plus avoir de moment de flottement pendant le CLM. Mais concernant un effort d'environ 30 minutes je pense que tu as raison ainsi que Franck! Je ne suis pas frustré de mon CLM individuel, j'ai beaucoup appris au cours de ces 21,5 kms, j'ai fais des erreurs que je ne ferai plus!

    RépondreSupprimer
  7. @Antoine: C'est clair que c'était la catégorie la plus relevé! En réglant, comme tu le dis, certains détails techniques on aurait pu faire davantage mieux! Mais sinon c'était vraiment génial comme effort!

    La prochaine fois t'essaieras de ne pas oublier autre chose que tes roues! ;)

    RépondreSupprimer
  8. Je sais que j'étais à la rue en individuel mon poulet, mais de là à me créditer de 35 min 50 sec. pour être plus exact, mon temps est de 31 min 49 sec. Tu me fais vraiment passé pour un vieux qui avance pas.

    RépondreSupprimer
  9. Ah oui! Effectivement grosse erreur de frappe de ma part! Désolé! C'était pour te motiver en fait! ;)

    RépondreSupprimer